Expositions 

2014      Galerie Bamberger     Strasbourg

  

 

C’est donc à la scie mécanique que Jhemp Bastin attaqua ses premiers arbres dont il garda la verticalité et la part sauvage. Il fait ses choix dans les Ardennes luxembourgeoises et ce sont ceux qui sont destinés à être abattus qu’il retient. Rendus à l’atelier, il observe la structure pour la transformer en sculpture. C’est alors qu’il obtient des formes en creux, des colonnes modelées par un brûleur à gaz, il noircit certaines surfaces et la partie dorée par l’huile de lin révèle les stries. L’écorce enlevée, des carrés, des grillages noirs, des découpages permettent à la lumière de trouer la forme parfois serpentine. Avec délicatesse, la tronçonneuse creuse des sillons mais il n’y a aucun collage. L’artiste maîtrise le fer et le feu comme un orfèvre.

 

 

 

article paru au DNA (dernières nouvelles d'Alsace) 07/2014

2013     Galerie Simoncini     Luxembourg   
 

(...) Alors, de cette tension entre la nature de l’homme et de l’arbre germent la magie er l’harmonie du travail de Jhemp Bastin. L’Artiste aime fouiller le bois avec l’outil afin d’en extraire son essence formelle. Il aime jouer sur l’oposition entre les pleins et les vides, mettre en lumière l’intérorité du matériau. Jeu de perspective, jeu de transparence vigoureusement éloquent dans les sculptures à trame géométrique où la division en cellules rapelle celle des claustras et charge les oeuvres d’une portée symbolique et intimiste.

Face aux sculptures de Jhemp Bastin, nous ressentons un attachement particulier, une attirance sensuelle. (...)

 

Nathalie Becker   Luxemburger Wort 2013 

2009    Galerie Schlassgoart   Esch/Alzette

  

 

(…) La forme initiale du tronc d’arbre finit par devenir imperceptible. Or, sans que l’on puisse la prononcer nommémet, chaque œuvre garde l’empreinte de la pression qu’exerçait le végétal dans son expansion.

C’est en considérant cette dernière, justement, que le geste de Jhemp Bastin gagne en significartion. Travaillant à rebours de la matière organique – en l’évidant – il parvient à mettre en « évidence » une force qu’il est presque impossible de faire passer dans la langue qu’à travers cette délicate appréhension du plein et de son contraire.   

 

Vincent Wilwers   Tageblatt 2009

© 2015 Jhemp Bastin

  • Facebook Classic